AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]

Aller en bas 
AuteurMessage
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Jeu 26 Fév - 0:32

Il était encore tôt. Mais la vie ici restait toujours agitée, malgré l'heure des plus matinales. Fallait-il préciser que le soleil dormait encore, comme les quatre-cinquième des gens normalement constitué ? Certes, il n'était que cinq heures vingt-sept du matin et une bonne partie des gens dormait. Sauf s'ils étaient insomniaques ou s'ils profitaient amplement de leur soirée qui s'éternisait comme des fêtards. Mais ce n'était pas le cas de ce jeune être qui fixait le plafond de sa chambre. Il avait juste... fini sa nuit... Comme toujours...
Cinq heures et quelques de sommeil et la journée pouvait lui tomber dessus. A devenir fou, d'avoir tant de temps devant soi. Il ne prenait possession du restaurant que dans... presque quatre heures trente, s'il n'était pas motivé, ou plus tôt, s'il s'ennuyait trop. Et ce matin, le cas était propice à de l'ennui. Lire ne l'intéressait pas. Se promener n'était pas une chose saine à cette heure de la nuit... Regarder la télé... Sans commentaire, il avait aucune télévision. Oui, il devait le reconnaitre, il s'ennuyait...

Une douche plus tard, le jeune homme prit sa veste, vérifiant qu'elle contenait ces "papiers". Il ne savait plus comment il les avait obtenu. Le trou, le vide, le néant absolu sur son passé. Et son train train quotidien n'y changeait rien. Rien n'avait changé depuis son "réveil". Ce qu'il s'était passé avant, il n'en savait rien. Pas même un nom, une idée, une sensation. Juste un vide effarant, un noir terrible qui l'effrayait parfois. Et s'il avait connu des gens ? S'il avait des amis, des ennemis ?
Fermant les yeux et lâchant un soupir de lassitude, le jeune Néo récupéra ses clés d'appartements avant d'en sortir. Oublier qu'il avait oublié. Oublier qu'il était seul, parfois perdu, dans ce monde qu'il savait n'était pas le sien. C'était la seule chose qu'il savait. Ce n'était pas son monde. Certes, il l'aimait bien, mais ce n'était pas son univers.

Le tumulte de la rue remontait vaguement jusqu'à la ruelle où se trouvait maintenant le jeune cuisinier. Il était tout juste descendu de son appartement, se trouvant dans la bâtisse derrière lui, au premier étage. Sans prêter plus d'attention que cela à ce qui se passait, le jeune elfe s'aventura vers les rues de la ville un peu plus peuplées. Il n'aimait pas particulièrement trainer ici, surtout avec l'absence de personnes et les mauvaises rencontres toujours possibles. Il savait parfaitement que la vie n'avait rien d'une promenade de santé, surtout pas pour un IAI. Et encore, il fallait s'estimer heureux qu'il ait ses "papiers". Il semblait que cela représentait sa sécurité. Outre le combat ! Mais il n'affectionnait pas tant que cela les combats.

*Bon sang, mais qui suis-je ?*

Il avait fini par se rendre compte qu'aucun autre IAI n'avait de "papiers". Aucun papier typiquement japonais ! Aucun ne ressemblait presque à un humain normal. Bon, sauf qu'il était plus petit... Bon sang, parfois il ne savait plus tellement où il en était. Pas de passé, pas d'avenir, tout semblait bien compromis. Non pas qu'il n'aimait pas s'occuper du Bristol, mais... Il y avait un truc qui le chiffonnait dans toute cette situation. Pourquoi tant de liberté, de sérénité ?

"Qui suis-je ?" murmura le jeune homme avant de relever son regard vers le ciel. La était toute la question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Jeu 26 Fév - 1:12

Il était tôt pour certain, tard pour d'autre. Sven n'avait pour sa part pas dormi de la nuit mais était incroyablement en pleine forme. Il se baladait, ses lunettes de vue teintée noire exceptionnellement car la journée de la veille avait été ensoleillée. Il n'avait pas de mission bien spéciale, du moins c'est ce qu'il avait dit à ses gardes du corps. Sven avait exigé de se promener seul, exceptionnellement. Les gardes n'avaient eu d'autre choix que d'obéir, monsieur le maire savait se montrer convainquant. Sven se baladait donc à pas léger et lent dans les rues de Tokyo depuis plus de 24h. Il en passait du temps, il n'avait même pas pris le temps de manger. Quelque chose le tourmentait en vérité. Non pas qu'il y avait de grands soucis... Mina était en pleine forme, de nouveaux IAI venaient un peu plus chaque jour ce qui était vraiment un plus.

Cependant cette situation n'avait pas toujours été aussi bonne. Pendant un moment trop d'IAI s'étaient infiltrés chez les humains, passant incognito empêchant ainsi Sven de les prendre sous sa tutelle. Il avait fallait y remédier. C'est ainsi qu'au départ il utilisa Mina mais elle ne pouvait facilement passer inaperçue. Ses oreilles criaient à sa place haut et fort "hé, je suis une IAI!!". Il fallait à Sven une personne assez âgée, docile et calme. C'est pour cela que ce jour là ils avaient décidé d'envoyé un de leur IAI nommé Néo. Cela faisait un moment qu'il était au coin des secrets et il savait autant attaquer que soigner. Il avait donc toutes les qualifications pour être leur espion. Cela s'était déroulé il y a maintenant plus de quatre mois... Et depuis il n'y avait eu aucune nouvelle, aucun compte rendu.

Néo avait tout bonnement disparu. Sven ne l'avait pas trouvé et c'était pour cela qu'il se devait de le retrouver. Il devait comprendre ce qu'il se passait actuellement. Que les heures semblent longues lorsque l'on cherche sans trouver. On a l'impression de perdre son temps. Plus les heures passent, plus on se dit que c'est inutile de continuer. Cependant Sven ne pensait pas comme cela. Lui, au contraire, prenait son temps et savait qu'à un moment ou un autre il le trouverait. Il y passerait des jours entiers, qu'importait. Il le trouverait, il aurait ses réponses. C'est simple, quand on veut on peut, tout simplement. Et L'homme aux cheveux rouges souhaitait vraiment retrouver Néo... Bien plus que nul ne pouvait l'imaginer.

Il était depuis un petit moment dans les rues, elles étaient si grandes... Autant chercher une aiguille dans une meule de foin. Mais Sven avait pas mal de chance, enfin plutôt il s'offrait une chance. Il passait encore et toujours dans les rues, s'arrêtant parfois afin de voir des passants s'y aventurer... Le temps passait lentement lorsque, soudain, les yeux derrière ses lunettes teintées s'écarquillèrent. Il y avait une très bonne raison à cela: Sven venait de reconnaitre Néo!! Il n'y avait pas le moindre doute, c'était lui. Il ne prit donc pas la peine de faire dans le discret, il s'approcha rapidement de lui et demanda d'une voix sévère, tout en remettant ses lunettes au bout de son nez:


" Néo, alors tu te fais désirer maintenant? Un coup de fil pour donner de tes nouvelles m'aurai vraiment fait plaisir... Vraiment..."


Son visage était crispé, il était certes heureux de l'avoir retrouvé mais cela ne l'empêchait pas de se demander la cause d'un si long silence. Il avait intérêt à avoir une justification en béton armé. Le maire l'attendait au tournant, même seul il avait pris ses précautions.


* Trouve une véritable excuse, ne me déçoit pas Néo...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Jeu 26 Fév - 1:51

L'heure était grave... Vitale ! Importante ! Remplie de questions physiques, métaphysiques et philosophiques ! Aucun doute possible, Néo avançait ou plutôt déambulait dans les ruelles sans prêter la moindre attention à ce qui se passait aux alentours. Non, ses question philosophique sur sa propre vie était bien plus importantes que les passants et les magasins. A moitié perdu dans ses pensées, il faisait juste attention à ne pas se prendre les autres passants matinaux. Histoire de ne pas finir au sol... Il se stoppa quand il s'aperçut qu'un être se tenait devant lui. Le premier mot le figea sur place, le faisant relever la tête vers la personne. Qui ? Regardant la personne tout en écoutant ses paroles, le jeune IAI le détaillait du regard, cherchant à comprendre le mic-mac de cette histoire.

"C'est quoi c'te histoire ?!" marmonna le jeune Elfe. L'être qui lui faisait face ne lui était pas inconnu. Il l'avait déjà vu, il le savait. Mais qui était-ce ? Réfléchir, chercher à se souvenir. Peut-être au restaurant, mais il croisait plus facilement les serveurs que les clients... Et les clients se ressemblaient trop à son goût pour qu'il les distingue... Mais cela n'aurait aucune logique avec la suite des paroles de l'inconnu. D'avant alors ? Il l'aurait croisé dans la période noire ? Possibilité non nulle et peut négligeable. Fermant les yeux en soupirant, le jeune cuisinier ne savait plus à quel saint se vouer. Il l'admettait, il était perdu.

"Question stupide : Vous êtes qui au juste ?" Peut-être que ça l'aiderait. Il savait qu'il connaissait ce visage. Il lui semblait presque... familier. Mais il n'arrivait pas à remettre de nom dessus, pas plus de relation avec lui ou quoique ce soit d'autre. Il aurait presque douté qu'il le connaisse, mais il connaissait son prénom, ce qui n'était pas négligeable en soi. Là, il avait une affreuse envie de s'asseoir autour d'un bon petit déjeuner et de ne plus penser. Trop de questions et aucune réponse.

"Le maire..." La voix de l'IAI n'avait été qu'un murmure. Rien de plus. Reportant son attention sur Sven, Néo se rappelait en effet d'où il connaissait ce visage. Il l'avait vu sur un journal... Mais de là à avoir des contacts avec lui.... Il y avait un fossé. Il devait se tromper de personne. Ou alors il appartenait réellement à son passé. "Vous êtes le maire, n'est-ce pas ?" Sa question ressemblait bien peu à une question. Non, Néo savait que c'était cela. Juste que les autres inconnues qui perturbaient tout le reste. Que faire, que dire... Bonne interrogation... Il semblait qu'il avait des réponses à ses questions. Il fallait juste qu'il les pose et en connaitrait les réponses.

"Vous appartenez à mon passé ?" Le regard du jeune IAI s'était fait insistant sur Sven. Comme s'il espérait une réponse, des réponses, des souvenirs. Et il n'avait strictement aucune envie de lâcher le maire tant qu'il n'aurait pas répondu à ses questions. Il voulait juste savoir qui il était au final. Et pour l'instant, sa seule source n'était autre que Sven...
"Comment se fait-il que vous attendiez un coup de téléphone de ma part ? Comment on se connaît ? Quand s'est-on rencontrés ? "

Le plus jeune ne prêtait plus la moindre attention aux alentours. Il aurait pu y avoir tout et n'importe quoi, qu'il restait concentré sur Sven. C'était sa source d'informations sur son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Jeu 26 Fév - 18:07

Sven pensa exactement ce que venait de déclarer Néo, c'est à dire pour ceux qui ont peu de mémoire: "c'est quoi c'te histoire ?!". Que signifiait tout cela?! Alors il retrouver Néo et la seule chose qu'il avait trouvé c'était de demander qui il était? Il avait pris des cours de théâtre et souhaitait tester sa crédibilité? En tout cas c'était gagné si c'était le cas. Il l'aurait sans doute frappé s'il n'avait pas un léger doute qu'il s'agissait d'un humour déplacé. Sven laissa un moment Néo réfléchir sur son identité et lorsqu'il déclara qu'il était le maire, Sven applaudit fortement et déclara avec une voix tintée d'ironie et d'agacement:

" Bravo!!! Tu as su répondre à ta question stupide tout seul comme un grand."

Son visage se ferma et sa voix se durcit lorsqu'il continua:

" Et maintenant tu vas arrêter ton petit jeu et répondre à ma question au lieu de m'en poser d'autres! Qu'est-ce que c'est que ce comportement?! Tu te fiches ouvertement de moi?! C'est vraiment ce que tu veux?!"


Il le poussait à bout, déjà qu'il n'était pas spécialement heureux qu'il l'ait ignoré durant tous ces mois et, si ça se trouve, il n'avait rien fait pour mener à bien sa mission non plus. C'était vraiment inadmissible. Mais la stupidité ne s'arrêta pas là, Néo semblait continuer de la provoquer. Les questions qui suivirent furent vraiment stupides... Non mais il se fichait vraiment de lui. Il n'allait pas lui faire croire qu'il ne savait plus rien. Sven était une personne très patiente, mais il ne faut pas oublier qu'il avait déjà patienté plus de quatre longs mois... Attendre patiemment ça va un moment, garder son calme aussi mais s'il persistait Sven risquait réellement de s'énerver. Cependant, il lui laissa une dernière chance. Il devait bien y avoir une raison à ce numéro, Néo ne le provoquerait pas sachant la chance qu'il avait d'être un infiltré. C'est ainsi qu'il fit un faible sourire et entra dans son jeu et répondit à ses questions le plus calmement et posément possible:


" Pourquoi as-tu un souci avec ton passé Néo? Si tu veux vraiment le savoir, oui j'appartiens à ton passé et même à ton présent sans quoi je ne t'aurai pas cherché durant plus de vingt-quatre heures non stop."

Sven posa les yeux sur Néo et essaya de garder son calme en répondant à sa seconde question. Tant de questions étranges et provocatrices. Il avait intérêt à avoir une bonne raison d'agir ainsi sans quoi il n'aurait plus qu'à le renvoyer au bâtiment A et de ne plus jamais l'en faire ressortir. Cela aurait été regrettable tout de même, c'est un si bon élément...


" Je n'attendais pas forcément un coup de téléphone mais nous devions normalement nous revoir afin que tu me donnes des nouvelles de ta mission, tu sais l'infiltration! Nous nous connaissons depuis que tu es arrivé à Tokyo, cela doit faire désormais deux ans. Je t'ai recueilli dès ton arrivée à Tokyo."

Sven soupira et se mit à son tour à poser des questions, après tout Néo n'avait pas ce monopole et puis il exigeait d'avoir des réponses satisfaisantes:


" Bon, maintenant explique moi, qu'est-ce qui se passe là? Pourquoi ses questions? Ne me dis pas que tu ne te souviens de rien, car ce ne serait vraiment pas une plaisanterie de mon goût."

Néo était résistant, il ne pouvait avoir subitement perdu la mémoire comme ça... Sven ne pouvait imaginer une telle situation. C'était tout bonnement inconcevable. Si cela était le cas, il devrait tout lui réapprendre et cela prendrait un temps fou! Et il n'avait vraiment pas de temps libre ces temps-ci. Sven remit une fois de plus ses lunettes comme il fallait puis attendit patiemment la réponse de Néo.

* Cesse de te moquer de moi et fais-moi ton rapport... Cela me peinerait de te retirer cette mission et de la confier à quelqu'un d'autre.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: l   Jeu 26 Fév - 22:11

S'il avait des neurones, il venait tous d'imploser sous les remarques de Sven. Le maire venait de mettre un bazar monstre dans sa tête. Rien ne semblait être réel. Ce qu'il pensait le concernant venait tout simplement de partir en fumée, comme tant de choses. Rester calme... Mais il n'était plus sur de le pouvoir. Trop d'informations en trop peu de temps. Se calmer et respirer. Juste ça. Rien d'autre. Ne pas faire attention aux autres paroles qui s'échappait constamment de la bouche de Sven. Paroles moqueuses, mesquines, blessantes... Et n'apportant aucune réponse.
Ne prêtant aucune attention à l'humain qui se moquait de lui, le jeune Elfe retint un soupir de lassitude. Là, il avait envie d'être dans son appartement, avec un livre sur les genoux. Sans autre chose. Ne pas se prendre la tête. Ne pas avoir à affronter des difficultés si importantes.

* J'aurais pas du sortir au final...*

Se moquer de lui ? Il n'inversait pas un peu la situation, là ? Non, franchement, il s'amusait totalement. il ne fallait pas frapper le maire de Tokyo... Ce n'était pas la solution la plus adaptée au problème. Il fallait... fuir ? L'idée ne le gênait pas. Au contraire, il l'aurait bien fait. Par peur, par inquiétude, pour ne pas perdre cette vie parfois agaçante, mais qui était devenu la sienne. Etre un simple cuisinier. Rien d'autre. Juste ça.

*Donnez-moi une corde !*

Mais qu'avait-il fait pour finir dans cette situation ? Visiblement quelque chose, sans quoi il n'aurait pas le droit à toute cette conversation des plus charmantes et ironiques. Magnifique. Tout simplement magnifique. Il aurait mieux fait de rester dans son appartement. Vraiment ! Passant nerveusement sa main dans sa chevelure ébène, le jeune Elfe détourna son regard sur le reste de la rue. Il n'avait aucune envie de rester ici, et encore poins avec la personne en question. Simple question d'instinct. Mais il sentait que fuir ne serait pas la meilleure chose à faire. Il savait que le maire avait quelques relations qui pourraient l'agacer s'il mettait son nez dans ses affaires.
Le jeune Elfe ouvrit la bouche pour répliquer, mais se stoppa net en entendant la remarque de Sven. L'air totalement éberlué, l'IAI recula inconsciemment. C'était quoi cette embrouille ? L'inquiétude le reprit. Ne pas rester ici ! Il se tramait quelque chose. Quelque chose qui lui déplaisait. Aucune envie de rester.

* Infiltration ? Il me cause de quoi ? *

L'inquiétude le prenait. Horrible angoisse qui le glaçait sur place. Qu'avait-il réellement oublié ? Avait-il envie de s'en rappeler ? Là, aucune envie... Juste celle d'être blotti dans un lieu qu'il connaissait par coeur, son chez lui ou son resto, qu'importe. Mais la rue lui apparaissait comme une chose dangereuse. Envie de fuir. Fermer les yeux, être chez soi, suffisamment loin de tout ça.
Reportant son attention sur Sven, le jeune Anderson retint son souffle. Ecoutant sa remarque encore désobligeante, le jeune IAI resta silencieux sur le coup, l'écoutant... Magnifique, il allait se fourrer dans une pile d'ennuis qu'il ne maîtriserait pas. Reprenant sa respiration, le jeune Elfe planta son regard sur celui de son interlocuteur.

" Et si c'était pas une plaisanterie ? Si pour moi, vous êtes juste un inconnu de plus ? Que mon passé c'est juste du noir, du noir et pour finir, du noir !"

Il avait lâché la dernière remarque avec rancoeur et rancune contre ce passé absent. Rage contre cette noirceur, rancune contre cette situation. Et presque contre son interlocuteur pour le perturber autant.
Se droguer au café pour oublier... Non, la solution n'était pas assez forte... Il avait vu ces bonbons qui semblaient plaire à pas mal de gens... Ca devait détendre plus que du café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Sam 28 Fév - 16:09

Sven resta un bon moment silencieux et sur la défensive... Néo semblait vraiment convaincu par ses propos. Se pouvait-il vraiment qu'il ne se souvienne d'absolument rien? Mais si c'était le cas, qu'avait-il bien pu se passer? S'était-il fait agressé? Dans quelles circonstances avaient-ils pu perdre sa mémoire? En tout cas, quoi qu'il en soit, il devait réagir. Il semblait perturber. Sven supposait qu'il devait être curieux d'en savoir un peu plus sur son passé. Aussi allait-il essayer d'aider l'amnésique à retrouver la mémoire. Il n'était pas conseillé de forcer ces gens là à leur mettre la vérité en face mais c'était un cas d'urgence. Néo se devait de retrouver la mémoire s'il ne voulait pas rester enfermer le restant de sa vie. Et cela aurait été fort regrettable, après tout c'était un très bon élément. Il se devait donc d'essayer de l'aider le plus possible tant qu'il le pouvait. Les yeux du maire le fixèrent.

" Alors si tout est noir, je peux t'apporter la lumière sur tout ton passé en te ramenant dans les lieux que tu côtoyais avant que je ne t'envoie ici."


Sven laissa un peu de temps à Néo pour réfléchir à sa proposition. Il ne pouvait le forcer, celui-ci devait venir de son plein gré... Du moins ce serait plus facile dans ce cas sinon Sven serait forcé d'envoyer une équipe qui irait chercher Néo et il n'aimerait vraiment pas avoir à utiliser la force. Après tout, il n'était jamais passé par ce stade avec lui, cela l'aurait chagriné de commencer aujourd'hui. Il ajouta, afin de le convaincre un peu plus:


" Au moins tu sauras enfin, tu ne seras plus tourmenté par ce que tu ne sais pas encore. Et si tu attends que ça te revienne ce sera sans doute encore plus douloureux car quoique tu fasses tu t'en souviendras alors autant tout apprendre maintenant non?"

L'homme aux cheveux rouges espérait vraiment que Néo prenne ses responsabilités et qu'il le suive bien gentiment. Après tout, qu'est-ce qu'il risquait? Sven allait perdre patience... Aussi ajouta-t-il:

" Allez, allons-y."

Dire qu'il allait de nouveau devoir tout lui apprendre... Absolument tout. Tous ses entrainements n'avaient servis à rien apparemment puisqu'il avait réussi à perdre la mémoire. Et il faudrait le briffer de nouveau sur tout que ce soit les dangers des humains qui peuvent tirer à vue sur les IAI, les IAI eux-mêmes dangereux pour lui et bien d'autres problèmes pour ne pas se faire repérer. Toute une éducation à refaire qui prendrait sans doute bien plus de temps que la dernière fois. C'était vraiment affligeant...

* Gâcher son temps à cause d'une préparation insuffisante...*

Sven soupira, attendant de savoir si Néo allait finalement le suivre ou pas. Allait-il être sage ou finalement se rebeller après ces quelques mois? Allait-il se condamner?


* Soit raisonnable... Tu n'as désormais plus rien à faire ici...*

Sans mémoire il n'était plus qu'un fantôme dans les rues, il lui rendrait service en lui disant tout ce qu'il voudrait savoir. Après tout il aurait pu se contenter de lui mettre une balle dans la tête afin d'éviter que Néo se retourne un jour contre lui vu qu'il ne lui obéirait sans doute plus avant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Sam 28 Fév - 16:57

Le visage fermé, le jeune Elfe ne savait plus réellement à quel saint se vouer. Il fallait bien qu'il l'admette, il était des plus confus. Cet homme surgissait de nul part, proclamant haut et fort qu'il appartenait à son passé. Qu'est-ce qui lu prouvait qu'il ne mentait pas ? Son nom ? Certes, il connaissait son nom, mais au fond, cela avait-il une signification particulière ? Avec un soupir de lassitude, le jeune Elfe reporta son attention sur Sven. Jusqu'où pouvait-il lui accorder sa confiance ? Jusqu'où ? Fallait-il qu'il prenne le risque de lui faire confiance ? Après tout, il pouvait clamer ça et n'être qu'un manipulateur qui voulait l'emmener dans ce lieu mal connu ?

"Qu'est-ce qui me prouve que vous appartenez réellement à mon passé ?"

Le regard de jeune brun s'était posé dans celui de son interlocuteur. Pas la moindre trace d'inquiétude, juste de la curiosité. Comment pourrait-il apporté une réponse potable ? En lui disant ses pouvoirs ? Non, ce ne serait pas crédible. Même s'il s'en servait peu, ce ne devait pas être d'une complexité effarante à savoir. Non, il devait admettre que rien ne lui semblait convenir pour accorder sa confiance à l'être lui faisant face. Peut-être lui avait-il fait confiance une fois, mais en ce moment précis, il ne le voulait pas. Etrangement, il n'avait aucune envie de le suivre. Peut-être à tort, peut-être avec raison... Il ne savait pas trop. Ses pensées étaient trop secoués pour qu'il puisse choisir aussi rapidement.
Pour l'instant, il voulait revenir à sa vie habituelle. Celle qu'il s'était construite en quatre mois d'existence dans la vie de Tokyo. Il s'y était habitué. Avoir son appartement, son petit restaurant qui se portait comme un charme, avoir des connaissances, s'entendre avec ceux qui s'occupaient des clients. Pouvait-il les abandonner ainsi ? Pourquoi pensait-il cela ? Il ne partait pas pour longtemps, n'est-ce pas ?

"Je préfère ignorer mon passé que de vous suivre ! Qu'importe ce qui fait mon passé, ma vie actuelle me plait et je ne compte pas y renoncer. "

Il ignorait s'il avait pris la bonne solution, mais pour l'instant, c'était celle qui lui paraissait la plus profitable. Sans doute que l'autre n'allait pas digérer ce refus, sans doute allait-il chercher à le trainer de forcer, mais la suite n'était pas encore faite. Et s'il pensait à agir ainsi, alors il se doutait qu'il valait mieux ce choix que celui de le suivre. Suspicieux, le jeune Elfe recul d'un pas, pour s'assurer de rester hors de portée du maire.

*Prendre note : Eviter le maire à tout prix à partir de maintenant !*

Il ne pouvait expliquer son instinct. Mais suivre le maire ne faisait pas parti des plans qu'il souhaitait réalisés. Et s'il appartenait réellement à son passé, cela expliquait peut-être son instinct. Peut-être que son inconscient lui hurlait ce que des souvenirs avaient pu lui faire regretter. Peut-être s'était-il fait berné la première fois et qu'il l'avait amèrement regretté après ? Ou voulait-il simplement protéger cette vie qu'il s'était créé. Tout au moins pour l'instant, c'était ce qu'il tenait à protéger plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Sam 28 Fév - 18:45

La méfiance de Néo surprit Sven sur le coup. Tiens, maintenant c'était à lui de donner des preuves? C'était la meilleure tout de même... Mais bon, apparemment il n'avait pas trop le choix s'il voulait que Néo le suive. Que pouvait-il lui dire qui prouve qu'il appartenait à son passé? Tant de choses... Mais il n'avait pas le temps de lui faire sa biographie. Et puis rien ne lui disait qu'il le suivrait même avec une preuve car il déclara ensuite qu'il ne voulait pas quitter sa vie actuelle. En même temps il avait envie de lui dire qu'il la retrouverait sans doute à quelques détails près même s'il le suivait mais Néo ne le croirait sans doute pas vu qu'il était vraiment méfiant. Ah, ces IAI, toujours à mettre des bâtons dans les roues de ses plans. Enfin, il n'allait pas se laisser faire et aller lui donner l'envie de le suivre. Comment me demanderez-vous? Hé bien Sven avait sa petite idée à ce sujet:

" Je connais plein de choses tu sais. Je connais bien évidemment tes pouvoirs de feu et de soin que tu sais si bien maitrisés, ton aptitude à t'adapter facilement à toutes sortes de situations mais il y a également une autre chose que je sais."

Il laissa un petit temps de répit à Néo puis continua avec un petit sourire:

" Je connais ta créatrice. D'ailleurs j'ai entendu dire qu'elle s'était faite agressée par un IAI. Mais, soit rassuré, l'IAI en question a été intercepté."


Sven regarda Néo afin d'observer sa réaction. Il se demandait s'il allait le croire bien que ce qu'il dise soit la vérité. Il avait toujours eu accès à tous les données concernant les créateurs de chacun des IAI interceptés. Et l'appel de la femme en détresse menant à Neuro venait bien de la créatrice de Néo. Comme quoi, les humains sont bien plus fragiles que leurs propres créations. Néo vivrait sans doute bien longtemps mais il était loin d'en être sûr pour cette fille. Et si quelque chose de mal venait à lui arriver, est-ce que Néo y serait sensible? C'était une question intéressante... Il n'aurait pas aimé en arriver là mais si Néo ne lui laissait pas le choix il devrait en venir aux menaces.

* Oh Néo soit raisonnable...*

Les yeux de Sven se posèrent sur lui avant qu'il ajoute:

" Enfin, tu vois, je connais pas mal de chose sur toi. Et même si tu tiens à ta vie actuelle sache que retrouver ton passé ne t'empêchera pas de la retrouver ensuite."

Bon, il avait du être suffisamment convainquant non? C'était la dernière chance pour Néo d'accepter sinon Sven serait obliger de partir s'occuper de certaines choses... Si Néo n'obéissait plus, il méritait d'avoir une leçon exemplaire. Non, il ne s'attaquerait pas tout de suite directement à lui mais à sa créatrice puis, s'il n'obéissait pas, il s'attaquerait cette fois à lui. Cela le peinait un peu mais lorsque l'IAI est incontrôlable il n'y a plus grand chose à faire.


* Pourquoi compliquerait-il les choses après tout?*

S'il avait suffisamment d'intelligence il le suivrait et rien de tout cela n'arriverait. C'était la seule bonne option, la seule qui devait être envisageable. Néo ne tenterait tout de même pas le diable, si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Sam 28 Fév - 20:08

Etrangement, le jeune Néo avait l'impression que rien n'allait se passer comme il l'aurait souhaité. Il n'avait strictement aucune confiance en l'homme lui faisant face. Ecoutant ce qu'il racontait, le jeune homme aurait presque pu paraitre admiratif devant tant d'efforts pour le faire le suivre bien gentiment. Connaitre ses pouvoirs, un peu son caractère... Pas mal, mais pas assez. Il n'y avait rien qui le convaincrait de le suivre. Certes, il n'avait pas visé faux dans ses paroles, mais à quoi cela le menait ? Certes, il pouvait faire parti de son passé, mais sa méfiance contre l'individu restait. Et ça, ce n'était pas une chose qui le poussait à se laisser mener par l'homme.

La surprise l'assaillit en l'entendant parler de sa créatrice ? En même temps, ce n'était pas comme s'il la connaissait personnellement. Peut-être l'avait-il déjà rencontré au Bristol. Mais ça, il n'en avait aucune certitude. Reprenant un regard froid, le jeune Elfe reporta son attention sur son interlocuteur. Ainsi il voulait réellement mettre la main sur lui. S'il s'échappait de cette histoire, il avait intérêt à se cacher et être discret pendant quelques temps, histoire que tout se calme.

"Et c'est à ce moment-là que je suis sensé faire "O mon dieu, c'est horrible ?" ?" interrogea ironiquement l'Elfe. Certes, il ne s'en fichait pas comme il le prétendait. Juste que s'il montrait un peu d'attention, ce ne serait que plus dangereux pour cette personne. La protéger un peu de ce fou maniaque. Au fond, il ne la connaissait pas du tout, mais n'avait strictement aucune envie de la voir souffrir inutilement à cause de lui. Ne pas laisser passer le moindre sentiment envers elle, sauf un brin de mépris. Comme s'il ne pouvait que la détester. Jouer un rôle pour la protéger.

" Vous pourriez la tuer que je m'en ficherais autant que de ma première paire de chaussettes." Comment passez pour un monstre sans coeur et sans sentiments envers la personne qui lui a fait voir le jour... Enfin d'une certaine manière. Il ne savait rien sur elle, si ce n'était qu'elle était une fille. Pas une chipie comme il avait pu en croiser, espéra-t-il secrètement. Mais le moment n'était plus sur ce genre de penser. Ignorer son identité serait la meilleure protection qu'il pouvait lui apporter. Et bien sur, ne pas le rappeler à Sven n'en était que plus sur. Après tout, s'il pensait qu'il la connaissait, il n'y verrait aucun avantage à la blesser.

*Pense a autre chose ! Pas à elle !*

Reportant son attention sur son interlocuteur, qui venait de reprendre la parole, le jeune Elfe le regarda froidement. Comme s'il allait venir bien sagement. Strictement aucune envie, surtout qu'il ne pouvait pas plaquer son resto du jour au lendemain ! En même temps, il ne pouvait pas lui sortir ça comme excuse. Cela mettrait le restaurant en danger. Surtout ses collègues de travail. Trouver une excuse suffisante pour protéger les autres et sans avouer de qui il parlait. Non. Mauvaise idée ! Autant garder la facade d'une personne froide et égocentrique. Il n'irait pas chercher qui il était réellement. Et cela protègerait un temps soit peu les siens. Mais cette mascarade ne tiendrait pas longtemps. Juste le temps qu'il faut pour mettre en place son départ.

*Oui, ca pourrait marcher...*

"Désolé, mais j'ai aucune envie de l'interrompre ! Elle me plait trop comme elle est."

Avec un soupir, le jeune Elfe posa son regard sur Sven. Il vallait mieux qu'il prenne ses jambes à son cou, et le plus tôt serait le mieux. Mais il vallait mieux qu'il s'assure de ne pas être suivi par Sven... ou quiconque d'autres. Il allait finir paranoïaque avant la fin de la journée. Quelques jours loin de l'agitation ne serait pas plus mal au final. Le temps de décompresser un peu, et d'éloigner les soucis potentiels... dont le principal se tenait devant lui. S'assurer que jamais Sven puisse mettre la main sur lui. Les solutions étaient très restreintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Sam 28 Fév - 21:26

Bien, il ne semblait pas montrer le moindre intérêt pour sa créatrice. Et d'un sens il avait raison, ils n'étaient pas vraiment liés. Cependant cette fille avait vu un de ses IAI... Neuro... Alors il faudrait la surveiller de près. Mais bon, ce n'était pas sa priorité. Il avait un tas de choses à faire. Puisque Néo ne semblait vraiment pas vouloir le rejoindre, Sven fit ce qu'il fallait faire:

" Bien, alors tant pis... Reste dans ta nouvelle vie. Après tout, je ne vais pas te trainer jusqu'à ton ancienne maison..."

Il tourna les talons, s'éloignant de Néo et murmura pour lui-même:

" Mais je suis certain que ta créatrice sera heureuse de la découvrir."

Qu'importe si Néo ait entendu ou pas, de toute manière il y était indifférent pas vrai? Il faudrait fixer un rendez-vous à cette mademoiselle Loena. Il se demandait à quoi elle pouvait ressembler... Il ferait quelques recherches dans la soirée, en attendant il s'occuperait de trouver un autre moyen de ramener Néo au bercail. Sven avait déjà sa petite idée sur le sujet: Mina savait bien sentir les choses, elle pourrait sans doute le repérer et le lui ramener. Elle serait sans doute ravie d'effectuer cette mission surtout qu'elle aimait bien Néo avant sa disparition du moins. Néo pouvait toujours essayer de se cacher, il reviendrait de gré ou de force, Sven en était convaincu. Quand on veut, on peut.

Sven avançait vers de sombres ruelles, se demandant si Néo changerait d'avis et le rattraperait en fin de compte. Cependant il en doutait fortement, le pauvre petit semblait bien déterminer à vivre sa misérable vie. L'homme aux cheveux rouges se demandait d'ailleurs en quoi elle pouvait être si passionnante. Que pouvait-il faire qui lui plaise autant? Travaillait-il pour la mafia? Ou était-il un simple employé de bureau ou encore un vendeur? Avait-il monté sa propre entreprise? Pas mal d'options étaient possibles mais aucune ne semblait franchement passionnantes...

Alors pourquoi? Pourquoi vouloir rester dans cette vie sans intérêt alors qu'il pourrait avoir celle qu'il lui avait offerte avant? Il y avait vraiment des incohérences dans son esprit... Ils ne devaient pas avoir la même manière d'aborder les choses. Remarque ce n'était pas étonnant. Après tout il était une IAI... Mais il semblait que la logique l'avait quitté en se matérialisant.

* Quel dommage de perdre un si bon élément...*

La vie était complexe... Sven aurait préférait qu'elle soit simple pour une fois mais avoir un défit de plus ne lui déplaisait pas. Il prouverait une fois encore qu'il pouvait changer les choses en son avantage. C'était sa spécialité après tout. Il n'était pas devenu maire par la chance mais grâce à ses aptitudes à toujours obtenir ce qu'il souhaitait et ceci malgré les obstacles posés sur son chemin.

* Nous nous reverrons bientôt, Néo.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Dim 1 Mar - 14:27

C'était une situation peu enviable en réalité. D'une part, il portait un masque. La froideur marchait assez souvent, mais il n'aimait pas cela. Peut-être parce que ce n'était pas lui, tout simplement. Ne pas soupirer, ne pas montrer ce qu'il pense réellement. Simple mesure de sécurité. Et d'autre part, la curiosité le tenaillait. Malgré son absence de confiance dans l'homme lui faisant face. Que faire ?
Un brin étonné par la réaction de Sven, Néo resta stoïque sur le moment. Il abdiquait ainsi ? Aussi facilement ? Bizarrement, le jeune Elfe y croyait peu. Presque aucun doute que cette histoire n'était pas finie. Il valait mieux qu'il se fasse porter pâle à son travail pour une durée indéterminée... Ca risquait d'être une pagaille sans nom s'il partait comme cela, sans prévenir. Il pouvait pas laisser ses collègues comme cela. Non, il n'avait pas franchement le choix. Il devait abandonner son boulot, a son grand désespoir. Puis... Peut-être irait-il voir Sven... Sur ce point, aucune certitude. Il verrait plus tard.

"Comment puis-je vous contacter ? Au cas où..."

Ne pas s'illusionner. Ne pas l'illusionner. Ce n'était pas parce qu'il posait la question qu'il allait forcément venir. Il n'avait aucune idée sur quoi il s'aventurait s'il le suivait, et les nombreuses rumeurs qui circulaient sur le sort de certains IAI ne le rassurait pas complètement. Il verrait en temps et en heure. Pour l'instant, il devait s'occuper de son appartement et de son boulot. Enfin pour son appartement, il verrait cela plus tard. Il fallait qu'il s'occupe de son travail en premier lieu. Il ne pouvait pas disparaitre sans laisser de trace.
Regardant l'humain s'éloigner, il entendu à peine un marmonnement, incompréhensible pour lui. Peut-être méditait-il sur comment le faire suivre sagement. Peut-être sur autre chose.

*Faut que je trouve ma créatrice !*

Cela risquait d'être complexe. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Il n'avait pas la moindre idée de qui il pouvait s'agir, et encore moins sur comment elle était. Décidément, l'heure était des plus déplaisantes. Trouver quelqu'un à Tokyo -si elle était à Tokyo- était des plus impossibles si on ne pouvait le contacter aisément. A moins qu'il puisse savoir en suivant Sven... Retenant une grimace de dégout devant son idée trop farfelue à son goût, le jeune homme la réfuta aussi rapidement qu'elle était venue. Ni nom, ni apparence, juste un sexe... Cela ne faciliterait en rien ses recherches. Tout serait compliqué, et il risque de ne pas la voir avant de se retrouver dieu seul savait où.

Il allait devoir être prudent désormais. Sven connaissait son apparence, et s'il se faisait traquer, aucun doute qu'il partait en mauvaise position. Puisque rien ne l'assurait que son poursuivant serait Sven. Au contraire, surement un autre. Comment faire pour s'assurer sa liberté ? L'une des idée qu'il avait était de changer d'apparence et de vie, mais ce ne serait pas aisé. Même plutôt compliqué et dur. Certes, physiquement, c'était faisable, mais le reste resterait impossible. Sauf s'il changeait définitivement de métier et faisait autre chose de trop... éloigner. Mais où il pouvait être tranquille. Et surtout ne plus avoir la même identité. Car des personnes s'appelant Néo, il en connaissait peu, voire aucune, sauf lui. Un prénom plus courant, une identité toute fausse.

*Punaise, j'ai la poisse !*

La chasse au Néo allait s'ouvrir dès que Sven le pourrait. Néo n'en doutait pas. Il allait devoir se séparer de sa vie rapidement, sans quoi tout ce qu'il avait construit allait s'effondrer. Mais dans tous les cas, cela s'effondrait. Tout au moins de son point de vue. Il ne pouvait pas y revenir. Pour cela, il aurait fallu qu'il ne croise pas l'humain.

*Première étape : donner ma démission au restaurant !*

Il n'avait aucune envie, il l'aimait bien, le Bristol. Calme, serein, il y vivait sa petite vie tranquille, dans la cuisine, sans se soucier du reste. Mais ce temps n'était plus que révolu. Plus qu'à espérer que son petit temple serait repris par quelqu'un de bien. Mais il n'avait pas le temps de se l'assurer. Peut-être irait-il, plus tard, quand tout se serait tassé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Mar 3 Mar - 1:07

Sven eut le bonheur de remarquer un début de bon sens chez Néo. Il venait enfin de poser une question sensée. Comment pouvait-il le contacter? Il y avait tant de moyens mis à dispositions... Cependant il fallait qu'il lui en donne un qui permette à coup sûr de le joindre. L'homme à la chevelure rouge trouva un moyen efficace. Il n'avait désormais qu'à mettre au courant son petit IAI, ce qu'il fit rapidement et fermement:

" Tu appelles la mairie, tu dis ton nom et ta localisation et je serai là dans l'heure."

Sven partit doucement, étant donné qu'il avait précisé au cas où. De plus il supposait que Néo aurait besoin de temps pour voir s'il souhaitait ou non le contacter. Sven lui laissait, parce qu'il était d'humeur généreuse, trois jours précisément pour le recontacter sans quoi Mina viendrait le trouver et l'amènerai "chez lui". Il fallait lui rafraichir la mémoire comme il se devait après tout. Puis Sven était convaincu que des tas de personnes seraient heureuses de le revoir. Après tout N2o avait été apprécié, avant...


*Et il a fallu qu'il gâche tout cela...*

Désormais Sven jeta un dernier regard à Néo, faisant un signe signalant qu'il attendait avec impatience son coup de fil ou plutôt qu'il avait intérêt à lui téléphoner. Ces trois prochains jours seraient sans aucun doute les plus longs de sa vie. Enfin, il avait heureusement de quoi s'occuper! Hé oui, après tout il y avait Mina, sa paperasse et puis surtout il allait rendre une visite à cette demoiselle qui serait sans doute émue de savoir que son IAI était incarnée...


* Enfin, ça attendra demain...*

Ces recherches l'avaient assez épuisé, maintenant qu'il était certain de savoir où en était la situation il pouvait dormir sereinement. Cet évènement arrivant très peu fréquemment étant donné qu'il y a toujours des tas de raisons de s'inquiéter... Malheureusement pour Sven. Remarque, au moins, ça lui donnait des journées mouvementées, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Il n'était pas pour une vie calme et sans rebondissement, au contraire.

Rentrer chez lui serait la dernière péripétie de la journée. En effet, sa maison était bien cachée, tout comme le coin des secrets et était également très bien protégée. Il n'avait pas lésiné à mettre des mines partout, des détecteurs de présence et les armes prêtes à tirer si l'identification n'est pas faite sous la minute depuis l'entrée de son immense jardin. En clair, Sven avait du courir à toute vitesse pour arriver à sa porte et s'identifier mais il y était habitué. C'est après cet effort qu'il pu entrer chez lui, passer les portes et atteindre le troisième étage et ainsi sa chambre et son lit.

Il avait bien mérité un peu de repos... Cela faisait un moment qu'il n'avait pu en bénéficier après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Néo Anderson
IAI fan de Matrix
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3 200 yen
Don: Soin / Feu
Arme(s): Bâton

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   Mar 3 Mar - 20:11

Les idées trop en bazar pour prendre une réflexion sereine et calme. Non, juste une envie de rentrer chez lui, de se fourrer sous la couette, et de réfléchir. Il ne savait pas ce qu'il devait faire. Accorder une chance à Sven ou non. Son instinct lui criait de ne pas le faire, alors qu'un peu de curiosité le poussait à suivre l'être. Cruel dilemme. Quel choix faire ? L'importance était qu'il avait du temps... Du temps pour se permettre de réfléchir sereinement. Cela ne serait pas de trop. La seule chose qu'il ignorait était qu'il avait une durée de réflexion de trois jours.

Ecoutant la remarque de Sven, le jeune incarné resta silencieux, le regardant s'éloigner de lui. Il n'y avait rien à ajouter. Le plus important était dit... Pour le moment. Il fallait remettre les idées en place, les propos qui pouvaient changer les donnes... Mais pour l'instant, tout était encore trop emmêlés dans sa tête pour qu'il puisse avoir le recul nécessaire pour réfléchir.

Laissant l'humain s'éloigner, le jeune Elfe le suivait du regard, se demandant tout simplement où aller. Pour l'instant il fallait qu'il se préoccupe du Bristol, mais il n'était pas l'heure d'ouvrir le restaurant. Il avait encore du temps. Mais il allait devoir trouver du monde pour s'en occuper. Ca l'ennuyait profondément de devoir abandonner son occupation principale. Il avait appris à aimer ce qu'il faisait, et la cuisine allait étrangement lui manquer. Secouant la tête comme pour chasser ses pensées, l'incarné soupira.

*Mais a quoi je pense ! C'est pas comme si j'allais totalement perdre cela.*

Constatant que son interlocuteur avait disparu, le laissant seul, Néo reprit lentement sa marche, avec des questions différentes d'avant cette rencontre. Tout mettre en ordre. Sven avait donné des informations aussi disparates que intrigantes. Mais il les analyserait plus en détails plus tard. Il n'avait pas le temps en ce moment précis. Ou plus exactement pas l'envie. Achetant un paquet de bonbons, le jeune Elfe le prit et retourna tranquillement à son appartement. L'ouvrant rapidement, le jeune Elfe entreprit d'en manger.

*C'est bon c'est trucs ! *

Au moins, il avait trouver de quoi oublier momentanément ses ennuis... Et ses réflexions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons nous dans les bois, tant que le loup y est pas... [PV Svenichounet d'amûr ^o^][clos]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raizen World :: Tokyo :: Les rues-
Sauter vers: