AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand la faim devient insupportable. [clos]

Aller en bas 
AuteurMessage
Neuro
IAI amateur de chair fraiche
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 13/12/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Foudre, Feu, Glace
Arme(s): Ses crocs

MessageSujet: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Sam 3 Jan - 20:44

J’avais repris le travail et un cours de vie “normal“ mais je n’abandonnais pas mes recherches à propos d’Aylin, je la retrouverais coûte que coûte, elle et celle qui l’avait sauvée. Je me demandais si elles m’avaient déjà dénoncé. Mais je me doutais bien que oui, car je pense que si j’avais été à leur place, avec leur mentalité et leurs mêmes principes, j’aurais certainement fait pareil.

Assit sur une chaise, je tapotais du bout du crayon sur mon bureau, songeant à tout cela, mon ventre gargouilla : encore un autre problème. Depuis cet incident, j’allais manger au restaurant, me nourrissant comme tout autre être humain de riz, de nouilles, de poissons, de viandes… mais aucun de ses plats n’égalait la saveur de la chair humaine. De plus, ne pas pouvoir me nourrir “correctement“ me rendait quelque peu irritable.

« Eh bien Neuro, qu’est-ce qu’il t’arrive tu n’as pas l’air en forme ? »

Je sursautais, mit un court instant à réaliser et tournais la tête vers ma collègue, m’efforçant de sourire :


- Non, tout va bien, je suis juste un peu fatigué… prétendis-je.
- Heureusement, la journée est terminée.
- Oui.

Je rangeais mes papiers, remis le crayon dans son pot et me levais de ma chaise en même temps que je déclarais vivement:

« A demain ! »

Elle me rendit mon salut et je m’en allais, pressé de quitter ce lieu.
Dans la rue, la nuit avait déjà recouvert le ciel de son sombre manteau. C’était l’heure de pointe, et les rues étaient pleines de monde. Torture. Mon estomac grognait toujours, voir tout ce monde ne faisait qu’accentuer ma faim et me donnait l’eau à la bouche. Imaginez-vous : affamez, devant un restaurant ou un fast-food et que vous voyez de délicieux plats sur les tables. Pour moi, c’était exactement pareil en ce moment, à la différence que je ne pouvais assouvir ma faim inconsidérément.

Je fermais les yeux et serrais les poings, accélérant le pas.


*Vite, un endroit calme* songeais-je tout en me dépêchant.

Si je ne m’isolais pas dans un coin tranquille, je risquais de m’attaquer à quelqu’un et devant des témoins, ce serait folie ! Déjà que j’avais laissé s’échapper Aylin et l’autre…

J’atterris dans un petit parc public plutôt désert et m’assis sur un banc. Je soupirais en joignant les mains, la tête baissée et respirant bruyamment, la sueur dégoulinant sur mon front, les épaules tremblantes. Je tentais de reprendre mon calme. Si au moins je n’avais pas à me cacher pour manger des humains ! Je ne subirais pas tout cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Mar 6 Jan - 15:23

Quelques jours plus tôt ma secrétaire avait reçu un appel des plus intéressants. Un homme cannibale semblait avoir attaqué une femme qui avait donné une description de lui très détaillée et même un nom "Neuro". C'était un nom peu commun, je comptais donc retrouver ce fameux Neuro. Pourquoi me demanderez-vous? Hé bien je dois avouer que j'avais quelques suspicions sur sa nature. Une personne dotée de crocs et qui dévorait des humains était tout de même peu banale. Soit il s'agissait d'un sacré psychopathe soit il s'agissait d'un IAI tout à fait spécial! Il espérait vraiment ne pas perdre son temps et qu'il s'agirait d'un IAI. Il les traquait, sans cesse... Enfin, il essayait du moins! Il avait une taupe chez lui, cela l'occupait plus qu'il ne le voulait. Il avait donc pris spécialement sa journée pour traquer ce fameux Neuro, qu'il en avait de la chance! Mine de rien Tokyo était grand, il du se rendre à pas mal d'endroit avant de trouver un Neuro correspondant parfaitement à la description de la jeune femme! Bon, il avait aussi des mèches vertes mais à part ça la signalisation collée. On ne peut jamais décrire parfaitement une personne.

Sven n'entra pas dans le bureau du fameux Neuro, préférant le rejoindre lorsqu'il serait seul. Que le temps passait lentement lorsque l'on attendait la sortie de quelqu'un!! Sven passait son temps à remonter ses lunettes sur son nez, montrant qu'il commençait à perdre patience. Il avait vraiment intérêt à être intéressant ce type... Il espérait de tout cœur qu'il ne s'agissait pas d'un simple détraqué. Il n'avait pas que ça à faire que repérer les fous de la ville. Seuls les IAI l'intéressaient! Après ils pouvaient les emmener dans son petit* laboratoire et les étudier de plus près.

Oh mais que voyais-je? Ma cible daignait enfin sortir de son établissement! Apparemment il n'était pas serein, avait-il un petit creux? En tout cas je n'avais pas spécialement peur de lui, je portais sur moi mon silencieux et deux de mes associés trainaient dans les parages au cas où cela ne serait pas suffisant. J'oubliais presque le camion avec quelques scientifiques prêts à emmener Neuro dans le coin des secrets s'il se révélait être un IAI. Bien, je le suivis jusqu'au parc où il prit place sur un banc. C'était le moment de l'aborder... Je m'approchais de lui et lui demanda d'une voix courtoise et qui se voulait inquiète:

" Ca ne va pas? Puis-je vous aider?"


Nul besoin de dire que je n'étais pas franchement sincère, quoique... Si, cela m'embêterait d'attraper un pauvre IAI affaibli. Mais bon, nous lui redonnerions des forces par la suite! Oh oui, nous prendrions bien soin de lui! Je le regardais à travers mes fines lunettes et attendit un moment avant de demander:

" Puis-je?"


En montrant le banc. Je lui demandais ainsi la permission de prendre place à ses côtés.
J'espérai qu'il m'autorise à le rejoindre, je pourrai ainsi faire plus ample connaissance avec lui... Du moins le temps nécessaire! Je ne comptais pas non plus passer ma soirée à l'écouter, surtout s'il ne s'agissait que d'un humain détraqué. Les humains étaient si inintéressant à ses yeux. Et ils étaient surtout si faibles par rapport aux IAI: ils ne lui servaient à rien.


*Petit est utilisé ici affectueusement. En effet, le laboratoire de Sven est loin d'être petit et inhabité... Des tas de scientifiques s'y activent chaque seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Neuro
IAI amateur de chair fraiche
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 13/12/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Foudre, Feu, Glace
Arme(s): Ses crocs

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Mar 6 Jan - 23:58

Je sursautais (décidément, c'était le jour!) en entendant une voix me demander si j’avais besoin d’aide. Je relevais la tête ce qui m’inquiétais le plus à vrai dire, ce n’était pas sa présence en soit mais le fait de ne pas avoir ressentis sa présence justement ! J’aurais du m’en rendre compte pourtant… C’est dire comme je n’étais pas dans mon assiette pour ne pas m’apercevoir de la présence d’un humain à proximité. J’observais l’homme à lunettes qui me faisait face la mine inquiète. Je m’efforçais de sourire en le rassurant :

« Ie, ie. J’ai juste fait un petit malaise mais ça va passer. Merci. »

Je n’allais tout de même pas lui dire que c’était parce que je mourrai de faim et que toute cette foule ne faisait qu’attiser mon appétit pour moi qui me nourrissait principalement de chair humaine et ensuite lui réclamer son bras pour que je puisse me rassasier non plus ! Je n’étais pas fou ! Pas à ce point du moins…

Il me demanda l’autorisation de s’asseoir à coté de moi sur le banc.


*Noooon !* pensais-je mais je répondis poliment en souriant aimablement :

« Oui, bien sûr, je vous en prie ! »

Le banc ne m’appartenait pas, je n’étais pas en droit de lui refuser de s’asseoir dessus même si ça m’ennuyait un peu… Je regardais alentour, il y’avait quelques passants. Dommage, je ne pourrais pas le manger. Mon ventre grogna. Je ris nerveusement et m’excusais.

« C’est que je n’ai rien mangé depuis hier soir. » me justifiais-je en me frottant l’arrière de la tête avec un petit sourire gêner.

*J’ai raté ma vocation de comédien, moi !* songeais-je.

C’est clair que tous les jours, hormis quand je mangeais un vrai repas selon moi, je jouais un rôle, celui de l’employé et du citoyen modèle qui fait bien son travail, sur qui l’on peut compter et cetera, et cetera… Pas que cela me déplaise, loin de là, mais cela me demandait malgré tout quelques efforts et l’énergie nécessaire à fournir pour cela était difficile à trouver puisqu’il me fallait me nourrir – comment dire ? - différemment.

Cependant, je ne mentais pas en disant que je n’avais pas mangé depuis hier soir. J’avais été m’acheter un bentô préparé dans un convini store* près de chez moi. Mais cela ne me suffisait pas ni ne me convenait, à moi… Pourtant, il fallait bien que je me nourrisse. Pas que cette nécessité inexistante dans Raizen World me déplaise, bien au contraire, mais quitte à manger, autant manger quelque chose qui vous plaît, n’est-ce pas ? Malheureusement, cela m’est impossible…pour le moment…



*petites épiceries ouvertes 24h/24 et 7j/7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Jeu 8 Jan - 23:46

Ce Neuro semblait bien nerveux, il avait sursauté lorsque Sven l’interpela. Il se retint de rire, il ne s’attendait pas à une telle réaction de sa part ! Alors comme ça il avait fait un malaise ? Le pauvre petit, il serait sans doute mieux à son laboratoire où il sera nourri et bien traité, comme il se le devait. L’hypothèse qu’il soit un simple humain s’en allait petit à petit. Il était persuadé qu’il s’agissait d’un IAI. Sven prit place à ses côtés, vu qu’il l’autorisa. Oh, le ventre de sa cible grognait, le pauvre semblait réellement affamé. Sven avait vraiment de la peine pour lui et lui aurait bien donné à manger… Dans le coin des secrets. Il s’apprêtait à lui faire une offre plus qu’alléchante à sa proie. Oh, mais il devait introduire cela afin de ne pas sembler trop suspect. Il fallait être patient, ne pas se précipiter afin de ne pas louper sa cible. Il gardait un sourire assez discret tout en lui répondant simplement :

" Oh, vous devriez manger plus que cela. "

Il fit mine de réfléchir à une solution au problème… Ce qui n’était pas très complexe : on a fait au point d’avoir un malaise. Que fait-on dans ces cas là ? On donne à manger! Sven hocha la tête comme pour confirmer son idée puis regarda Neuro à travers les lunettes qu’il venait de remettre machinalement bien en place et lui proposa ceci :

" Hé bien ce n’est pas dans mon habitude de laisser les personnes que je croise dans la faim. Que diriez-vous d’un petit restaurant ? Il y a un chinois pas loin, ça vous dit ? "

Il gardait son faible sourire et ajouta, afin que tout soit bien clair :

" Évidemment il n’y a pas beaucoup de monde là bas mais on mange bien mieux dans le silence, je crois. »

Il espérait bien que cela allècherait sa proie. Après tout il était affamé, l’occasion se présenter pour lui de dévorer Sven dans une ruelle peut-être ou sur le chemin menant au restaurant… Mais cela n’effrayait pas le moins du monde Sven, il trouvait cela au contraire fort intéressant. Il voulait voir comment il s’y prenait, quels étaient ses plaisirs et sa manière de penser. Et s’il ne l’apprenait pas maintenant, il le découvrirait sans doute au coin des secrets, si tout se passait bien. Mais il n’était pas inquiet, il était affamé, ne l’avait pas venu venir. Il n’était donc pas dans le meilleur de sa forme et Sven comptait bien en profiter. Une fois qu’il aurait ce qu’il voulait il le capturerait comme il l’avait déjà fait pour tant d’autres. Il demanderait ensuite à Mina de veiller sur lui, oui… Cette petite ne lui refuserait pas ce petit service de rien du tout. Elle ne lui refusait jamais rien depuis qu’il l’avait sauvé. Et ceci n’était pas pour lui déplaire.

Il espérait que Neuro accepte sa proposition, après tout il avait tout à y gagner… Sven ajouta en riant :

" Par contre je ne vous offre pas votre part, je ne suis pas suffisamment aisé pour cela. "

Oui, il ne fallait pas paraître trop gentil non plus… Il fallait être juste ce qu’il fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Neuro
IAI amateur de chair fraiche
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 13/12/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Foudre, Feu, Glace
Arme(s): Ses crocs

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Ven 9 Jan - 23:54

« Oh, vous devriez manger plus que ça. » me dit-il.

*J’aimerais bien…* pensais-je.

Je fus surpris qu’il me propose d’aller manger dans un restaurant qui se trouvait à proximité d’ici. Un restaurant chinois ajouta-t-il. Cette précision suivit d’une autre qui disait qu’il n’y avait pas beaucoup de monde me mit la puce à l’oreille. Est-ce que tout cela sous-entendait quelque chose ? J’avais après tout proposé à Aylin d’aller manger dans un restaurant chinois pour l’appâter. Ou bien est-ce moi qui était trop tendu et qui me faisait des films ? En tout cas cette proposition était des plus alléchante. Devais-je accepter ? Mais n’était-ce pas risquer ? Et puis refuser alors que j’étais affamé...

Il m’extirpa de mes pensées en précisant que chacun payait sa part. Je ris faussement :


« Oui, évidemment, je me doute bien ! »

C’est vrai que je n’avais pas l’allure d’un nécessiteux. A première vue, je donnais l’impression de gagner plutôt bien ma vie en tant que citoyen moyen. Je me levais donc et lui fit part de ma décision avec un certain entrain :

« Très bien, j’accepte votre proposition. »

Je n’avais pas envie de manger chinois… Je n’avais envie d’aucun plat qui puisse satisfaire un être humain ordinaire et en avoir un à portée de moi ne faisait qu’accentuer ma faim déjà intenable. Sentir son odeur avait sur moi l’effet que pourrait avoir l’odeur d’une bonne grillade pour vous autres. J’en avais l’eau à la bouche… Je déglutis.
Pauvre ignorant qui venait de se jeter dans la gueule du loup en me proposant de l’accompagner manger. Lui qui me tendait une main salvatrice, je n’allais pas la refuser…

Dès que nous passerions par un endroit calme et désert, j’en finirai avec lui. Même si je ne l’avais pas choisit pour cible à la base… Après tout ce n’est pas plus mal si votre repas vient de lui-même jusqu’à vous non ? Sauf que cette fois, je ne ferai pas la même erreur, je prendrais le temps de l’assommer ou de l’immobiliser avant de le dévorer.


*Comme j’ai hâte…* pensais-je excité à l’idée d’enfin, ENFIN, pouvoir manger de la chair humaine ! Moi qui m’en était privé depuis quelques temps au point d’en perdre presque la tête. J’allais enfin pouvoir me nourrir correctement.

« Bien, je vous suis ! Monsieur ?... »

Oh évidemment, je me fichais pas mal de savoir son nom en réalité, est-ce que ça vous intéresse de savoir le nom ou le numéro de l’animal que l’on a abattu pour le mettre dans votre assiette à vous ? Evidemment, il en allait de même pour moi mais il s’avère que la situation était un peu différente et que je devais faire preuve de politesse. Je n’ignorais pas que cela impliquait de donner mon nom ensuite mais quelle importance ? Puisqu’il allait finir dans mon estomac…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Dim 11 Jan - 21:53

Il venait d’accepter, Sven savait bien que ce Neuro pouvait faire preuve de raison. Sven n’avait plus qu’à montrer le chemin à son invité qui lui demanda indirectement son identité. Il ne comptait pas tout gâcher et dévoiler sa véritable identité, non. Il resta naturel tout en déclarant qu’il se nommait Keitaro. Et pour garder une certaine politesse, tout en faisant mine de s’intéresser également à son identité Sven demanda :

" Et j’ai l’honneur de partager mon repas avec monsieur ?... "

Assez de courtoisie, il fallait passer à table. Sven entendait par là que bientôt Neuro pourrait s’exprimer très librement pendant des heures entières devant ses scientifiques et, s’il était sage, il lui donnerait peut-être quelques scientifiques incompétents. Il fallait bien renouveler le triangle des âges pas vrai ? Et puis, s’il était un IAI il valait plus que ses incompétents employés… D’ailleurs il devrait proposer un post pour ses laboratoires… Et il vérifierait la compétence de ce nouvel arrivant. Sven nota mentalement ceci dans les choses à faire prochainement. Bon, il devait maintenant le mener dans ce restaurant chinois. Bien évidemment, il le fit passer par toutes les rues les plus sinistres et isolées qui soit. Cela devait être un véritable délice pour sa proie. Il se fit même volontairement victime, sachant que ses associés le suivait à la trace sans montrer la moindre preuve de leur présence.

Sven trébucha volontairement dans une ruelle dont même les chats semblaient ne pas vouloir y trainer. Il resta un moment au sol, et dit en riant :

" Je crois bien que je me suis tordu la cheville… Il va falloir que vous m’aidiez. "


Sven prenait le risque de se faire mordre mais il ne s’en faisait pas plus que ça. Il avait assez de force pour l’éloigner et l’anesthésier ensuite. Après tout, il s’intéressait aux IAI alors une démonstration de leurs pouvoirs ne l’ennuyait jamais. Sven aimait au contraire voir leurs procédés, leurs pensées. Il voulait tout savoir d’eux. Il continua donc son rôle de viande à disposition affaiblie et sans défense en ajoutant :

" Je ne peux plus bouger… Ca fait trop mal. "

Il était une cible des plus aisées même pour lui qui semblait affaibli. N’était-il pas trop généreux avec sa proie ? Non, il était ce qu’il devait être. Il agissait comme il le fallait. Sven jouait le même jeu d’approche que Neuro. Dès qu’il commencerait à aller trop loin, et donc qu’il serait près de lui, il l’attrapera et l’emmènera. Il n’avait pas peur de se faire mordre ou manger par lui. De toute façon il riait intérieurement en pensant à quel point sa « viande » devait être dure tant il avait de tensions dans sa vie. Par contre il était certain qu’on ne devait pas lui trouver de gras. Finalement peut-être était-il tout à fait comestible ? En tout cas ce n’était pas des morsures qui allaient l’effrayer. L’homme aux cheveux rouges demanderait à sa chère Mina de le guérir, elle savait très bien enlever toute trace de blessures, surtout si c’était pour lui. Dans ces cas là elle avait toujours cette mine triste et était au bord des larmes. C’était affolant de voir à quel point elle pouvait tenir à lui.

Sven attendait en grimaçant, montrant ainsi la pseudo douleur qu’il était sensé ressentir et regardait Neuro d’un air implorant.

*Allez, montre moi ton vrai visage, je suis sûr qu’il est magnifique. Où sont tes crocs ? Sont-ils encore suffisamment acérés pour que tu puisses me faire une petite démonstration ? Dépêche-toi, je commence à perdre patience !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Neuro
IAI amateur de chair fraiche
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 13/12/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Foudre, Feu, Glace
Arme(s): Ses crocs

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Dim 11 Jan - 23:02

Il m’apprit qu’il s’appelait Keitaro et comme je m’en doutais il me retourna la question, je lui déclinais mon véritable nom. A quoi bon prendre des précautions ? J’allais quand même en finir avec lui très rapidement… Tandis que nous marchions en discutant de choses banales et sans intérêts pour passer le temps, je constatais que nous passions par des petites ruelles plutôt désertes.

Je continuais de le suivre en direction de ce fameux restaurant quand ce pauvre baka* trébucha et tomba par terre. Et le pauvre malheureux venait de se tordre méchamment la cheville et me demandait de l’aide ! Haha ! Quel pitoyable tableau mais c’était une chance pour moi, voilà que la moitié du travaille m’était épargnée ! Celui de trouver une sombre ruelle déjà et celui d’immobiliser ma cible ensuite étant donné qu’elle était déjà dans l’incapacité de se défendre sans que je n’ai eu a user de ma magie.


*Tant mieux* songeais-je.

Un sourire carnassier se dessina sur mon visage tandis que je me penchais sur lui, un mince filet de salive dégoulina du coin de ma bouche, mon cœur battait la chamade. Enfin…Enfin j’allais pouvoir me rassasier comme il fallait !


« Bien, ne bougez pas, je vais abréger vos souffrances… » lui répondis-je d’une voix mielleuse et pourtant inquiétante.

« Itadakimasu ! » lâchais-je comme à chaque fois que je m’apprêtais à manger en plantant mes crocs acérés dans l’épaule de l’homme devant moi.

Agenouillé face à lui, les mains posées sur le haut de ses bras pour le garder immobile, j’aspirais d’abord son sang qui dégoulinait sur mon menton puis s’égouttait sur ma chemise mais qu’importe, j’étais en extase, je revivais, je… oh et puis il n’y avait pas de mots suffisamment fort pour décrire cette sensation que j’éprouvais. Sensations uniques et inexistantes à Raizen World, comme celle de la chaleur et du goût exquis de ce liquide rouge que l’on nomme « sang », cette sensation de bien être, sentir son cœur palpiter à vive allure… Un frisson de plaisir me parcourut l’échine. Toutes ces choses auxquelles de simples humains ne prêtent pas la moindre attention, tous ces petits détails qui font qu’on est un être vivant, un être de chair et d’os. La chair… parfois si tendre, parfois si résistante, si différente selon les individus.

Tandis que je me nourrissais et reprenais des forces, j’avais entièrement baissé ma garde… C’était quand je mangeais que j’étais le plus vulnérable, je le savais pertinemment bien mais comment prêter attention à ce qui vous entoure lorsque vous mangez goulûment après être rester de longues heures sans manger, l’estomac vide ? C’était tout bonnement impossible, même pour moi.



*Idiot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Lun 12 Jan - 1:22

Alors c’était ÇA, sa technique ? Bof, ça manquait de classe tout ça. Du moins c’est ce qu’en pensait Sven. Alors qu’il s’amusait à le dévorer, Sven soupira et laissa Neuro reprendre des forces en commençant à se lasser de jouer le bout de viande. Bon, il avait suffisamment bu là non ? Tandis que Neuro avait ses crocs plongés dans sa peau, il sortit son fusil avec un anesthésiant suffisamment puissant pour endormir une baleine, on n’est jamais assez prudent, à l’aide de sa main droite qu’il pouvait encore bouger. Il tapota ensuite l’épaule de Neuro et déclara avec un sourire, tout en pressant la gâchette :

" La digestion va être difficile… Neuro."


Un sourire satisfait s’afficha sur son visage. Il tenait sa proie qui allait s’endormir sous au maximum une minute. Sven ajouta alors, histoire de rétablir une certaine franchise:

" Ah, au fait moi c’est Sven, ça doit te dire quelque chose ? Sven Lovick."

Il fit une petite révérence, le saluant ainsi respectueusement. Il regarda la belle morsure qu’il avait à son épaule et ajouta en riant:


" Tu as du mordant, mais ne t’en fait pas on va me soigner, tout comme on va te soigner."

Il fit signe à ses associés qui sortirent de chaque coin de la ruelle abandonnée. Ses équipes étaient efficaces et coordonnées pour une fois, ça lui faisait plaisir. Ils devaient être heureux d’avoir une nouvelle cible pour le coin des secrets. Une cible en bonne santé et prête à subir ce que tous avaient subis avant lui. Sven savait qu’il se plairait là bas, peut-être pas tout de suite mais après quelques semaines il se calmerait. Il comprendrait que, contrairement aux rumeurs, il n’était pas l’ennemi des IAI. Non, s’il l’était ils les auraient déjà tous tué, il avait des équipes pour ça. Mais que voulait-il au fond de ces pauvres IAI qui n’avaient pas demandées à venir ici et qui étaient si perdues ? Oh, tant de bonnes choses…

Bien évidemment, il n’avait pas l’intention de leur dire ses véritables intentions. Mais en tout cas il ne souhaitait vraiment pas leur mort.

Bon, qu’allait-il faire de Neuro ? Il ne faisait nul doute qu’un humain aurait de tels crocs, il allait donc rejoindre le groupe D-5 : démon cellule 5. Il y serait sans doute à l’aise. Il serait seul, pas au contact des autres démons ni des humains. Seul dans sa cellule blanche où il sera nourri, choyé et expérimenté plus ou moins de son plein gré. Après tout dépendait de sa bonne volonté ! Il y avait tant de résistance chez certains cobayes, Sven n’avait jamais compris pourquoi. Il se demandait quelle sorte de démon était Neuro, quels pouvoirs il avait à part celui de sortir ses crocs. Hm, s’il était sage il serait peut-être même envoyé en ville pour dévorer des personnes gênantes, ce serait un accord plutôt sympathique non ? On le nourrirait autant qu’il le désire en échange de services…

Pendant qu’il pensait, Sven n’avait pas bien fait attention à ce qu’il s’était passé autour de lui mais sa proie ne lui aurait pas échappée si facilement avec une si grande dose de somnifère ? Il ne l’aurait tout de même pas sous-estimé ? Quoi que si ça ait été le cas cela risquait d’être d’autant plus intéressant. Les spécimens les plus puissants étaient ceux que préféraient Sven, il en avait besoin pour mener à bien sa mission…

Sven regarda autour de lui… Mais qu’y voyait-il au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Neuro
IAI amateur de chair fraiche
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 13/12/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Foudre, Feu, Glace
Arme(s): Ses crocs

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Lun 12 Jan - 22:03

Tandis que je me régalais et recouvrais mes forces, je sentis un petit tapotement sur mon épaule. Je relevais la tête et fixais l’homme devant moi. Avec tout le sang qu’il venait de perdre et la manière peu orthodoxe dont je m’y prenais comment pouvait-il garder son sang-froid ? Pourquoi comme Aylin et comme toutes mes autres proies, lui n’était-il pas terrifié ? Pourquoi ne m’implorait-il pas comme tant d’autres de le laisser partir, de l’épargner ? Cet homme n’était décidément pas normal… Etait-il un IAI ? Tandis que je m’interrogeais là-dessus, il s’était relevé et pointait vers moi un fusil.

- La digestion va être difficile… Neuro. Me dit-il tout en pressant sur la gâchette.

- Nani ?*...

J’avais juste eu le temps de reculer un peu mais pas d’éviter le coup que je me pris dans le haut du bras droit.

« Kso !** » Lâchais-je en serrant les crocs, les doigts crispés sur mon bras.

J’ouvris de grands yeux lorsqu’il m’informa qu’il s’appelait Sven, Sven Lovick. Je me sentis devenir livide. Evidemment que j’avais entendu parler de cet homme… J’avais entendu dire qu’il traquait le IAI et les enfermait quelque part où il leur faisait subir toutes sortes d’expériences. De ce que j’avais apprit des humains en vivant avec eux, c’était tout a fait plausible.

Sous un signe de Sven, d’autres hommes apparurent de chaque coin de la ruelle. Je me tournais là aussi des hommes. J’étais cerné. J’ignorais ce qu’il m’avait tiré dessus mais en tout cas, après le choc que j’avais eu avec l’arme loufoque de celle qui était venue en aide à Aylin, ça c’était presque rien ! Presque… Parce que je sentais mes membres s’engourdir et mes paupières s’alourdir.


« Kso… »

En tout cas, je n’avais pas l’intention de me laisser prendre sans résister ! En tout cas ce Sven était très nourrissant et son sang m’avait redonné quelques forces. J’esquissais un bond sur le coté et me plaquais, dos contre le mur avant de me retourner et de l’escalader à vive allure. C’était une technique spéciale que j’avais obtenue lors d’une mission bonus sur Raizen World. Un don bien pratique qui me permettait de me tenir debout au plafond, la tête en bas sans avoir à craindre de tomber sous l’attraction terrestre ni quoi que ce soit.

Lorsque je fus suffisamment haut, je jetais un coup d’œil en bas. Songeant que de là où j’étais, ils ne pouvaient pas m’atteindre quoique les humains et leurs technologies peuvent être si surprenants… Maintenant que j’y pensais, j’aurais du m’en douter plus tôt ! Tout cela avait été trop beau pour être vrai ! J’aurai du rester sur mes gardes mais au lieu de ça, j’avais été poussé par la faim. Mes membres commençaient à s’engourdir. Je jurais à nouveau, luttant pour ne pas perdre le contrôle de moi-même. Il fallait que je leur échappe ! Je continuais de grimper le long de l’immeuble.


*Pourquoi faut-il que ces bâtiments soient si hauts ?!*

Mais je commençais à fatiguer de plus en plus, j’ignorais ce qu’il m’avait tiré dessus mais apparemment ça commençait à faire de l’effet… Arriverais-je à atteindre le sommet ? Parviendrais-je à semer mes poursuivants ? Qu’adviendrait-il de moi s’ils me capturaient ?


* "Quoi"
** "Merde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Lun 12 Jan - 23:21

Voilà que le spécimen grimpait. C'est qu'il avait de la ressource. Sven sourit en voyant ça, c'était très bien. Il l'avait sous-estimé il était donc très puissant ce démon. Bon, il aurait pu le tuer d'une bonne balle dans la tête, le faisant ainsi tomber des hauteurs qu'il rejoignait mais il ne souhaitait pas le tuer. Non... Mais aucun de ses associés n'étaient fichus de grimper et surtout de le lui ramener sans se faire dévorer. Bien, il fallait donc passer au plan M. Oui, M comme Mina. Elle n'en ferait qu'une bouchée et le ramènerait bien gentiment. Aucun de ses associés n'était suffisamment compétent, il leur pesta dessus comme des poissons pourris, les traitants d'incompétents et d'inutiles associés. Il sortit ensuite de sa poche son téléphone portable puis composa le numéro qu'il aimait appeler. On put alors entendre:

" J'ai besoin de toi immédiatement."


Il n'eut pas besoin de plus préciser, Mina avait un certain don pour repérer sa présence. C'était un des dons de ces démons. Elle savait sentir toutes sortes d'humains. Enfin, il regarda Neuro d'en bas et lui dit d'une voix amicale:

"Pourquoi prendre la fuite? Tu as donc si peur de moi? Je suis déçu, je te croyais plus courageux que ça!"

C'était lâche de fuir ainsi, ne préférait-il pas utiliser ses éventuels pouvoirs? Pourquoi se contentait-il de grimper? Il pensait réellement leur échapper si facilement? Les IAI sont pourtant intelligents, il devait se douter qu'ils finiraient par le faire descendre d'une manière ou d'une autre. Sven posait ses yeux sur le toit. Il sentait que Mina n'était plus très loin même sans avoir des dons de démons. Mais comme le savait-il vous demanderez-vous? L'air devenait plus pesant, comme à chaque fois qu'il l'appelait afin d'accomplir une mission. A chaque fois elle semblait redouter qu'on lui ait fait du mal. D'ailleurs son épaule commençait à sacrément lui lancer, il perdait pas mal de sang. Un de ses assistants lui prit le bras et le banda en serrant fortement afin d'arrêter au mieux le sang.

Sven regarda de nouveau Neuro et lui dit d'une voix forte, histoire que ça lui parvienne bien:

" Nous ne te voulons pas de mal mais si tu ne descend pas on va être obligé d'employer les grands moyens!"

C'était la phrase clé pour ordonner à Mina de passer à l'action. Il savait qu'elle l'entendrait, où elle était et que tout serait bientôt terminé. Il n'aurait plus qu'à récupérer le corps de Neuro et de l'embarquer avec lui. Il nota mentalement qu'il devait vraiment changer les membres de son équipe, ils étaient vraiment trop inutiles.

* Sven, pourquoi tu les as recruté? Parce que tous avaient trop peur pour te rejoindre? Oui, ça devait être ça.*

Les gens étaient plein de bons sens, de temps en temps. Il n'était pas sûr d'être près de Sven car il aimait côtoyer le danger. Enfin, cette situation le prouvait suffisamment non? Assez bavardé, il aperçut de familières oreilles de lapin. C'était elle. C'était la fin de cette longue soirée. Il allait bientôt rentrer et profiter d'un bon repas en tête à tête avec Neuro! Et mina, évidemment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Mina
Lapine malicieuse
avatar

Messages : 394
Date d'inscription : 06/01/2009
Localisation : Un peu partout à la fois! Je vais te bondir dessus BOU!

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Soin, feu, glace foudre comme tout mage rouge qui se respecte!
Arme(s): Un bâton avec des inscriptions gravées dessus ! C’est pour faire parler les curieux !

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Mar 13 Jan - 0:14

Mina trainait dans les rues, sautillant un peu partout. Elle bousculait des gens, histoire de rire un peu et surtout de s'amuser. Elle s'ennuyait tellement, le monde était si banal, si peu changeant. Alors qu'elle s'était perchée en haut d'une maison et qu'elle s'amusait à balancer des pierres sur les passants qui pestaient contre elle, elle entendit une douce mélodie: celle de son téléphone portable! Son papa l'appelait! Elle répondit et s'apprêta à utiliser sa plus jolie voix mais le message annonça la couleur: elle devait se dépêcher, elle n'avait pas le temps de lui parler. Ce n'était pas bon, d'habitude il disait au moins "Mina" mais là même pas. Ola, la panique s'empara d'elle, peut-être que son papa avait été blessé? Qu'ils essayaient de le tuer?! Mina n'attendit pas plus longtemps, elle leva son nez vers le ciel et se concentra. Après quelques secondes elle repéra son odeur et sauta aussi loin qu'elle put, de toit en toit.

Elle avançait le plus vite qu'elle pouvait. Il n'y avait pas une seconde à perdre, non car son père était en danger. Son cœur battait très vite, comme à chaque fois dans ces moments là. Plus elle avançait, plus elle sentait une odeur qu'elle n'aimait pas: celle du sang de son papa!!! Ses oreilles se levèrent sur sa tête, des éclairs passaient d'une oreille à l'autre comme les fils d'une ampoule. Elle allait tuer celui qui avait osé s'attaquer à celui qui comptait tant pour elle. Celui qui était tout pour elle! Il allait connaitre son nom, oh oui! IAI ou pas il allait goûter à sa colère!

Elle était enfin arrivée à destination! Il... Papa avait son épaule toute abîmée! Elle le soignerait après, il y avait plus urgent. Son père s'adressa à ce drôle de type. Un démon, comme elle mais pas de la même race. Alors c'était lui hein? Il sentait le sang de son papa, ça suffisait à l'accuser. Mina n'attendait plus qu'une chose: le signal. Dès que son père l'aurait lancé, elle ne ferait pas de quartier bien qu'il fallait le laisser en vie. Dommage, elle aurait aimé le faire payer pour de bon! ... Mais Papa n'aurait pas été content. Alors, elle se contenta d'appeler les éclairs et lui balança une énorme décharge. Il avait bien du sentir toute sa colère. Bon, il n'était sans doute pas mort mais bien sonné! Déjà qu'il ne semblait pas bien en forme, ça lui apprendrait!


* Méchant!!!!*

Mina sauta à côté de Neuro, prenant fermement le bras de Neuro en pestant:

" Papa est bien patient avec toi! T'as de la chance!"

Son regard foudroyant quitta les yeux de Neuro et elle l'emporta avec elle dans son saut vers son cher papa. Elle le posa sans délicatesse aucune devant son père en marmonnant un "voilà vous pouvez l'emporter". Elle se dépêcha ensuite de lancer un sort de soin sur son père suffisamment puissant pour qu'il le guérisse totalement. Mais que ça lui faisait mal dans ses oreilles, oh ça oui! Elle tituba un peu puis se secoua la tête, les oreilles avec et demanda:

" Ca va mieux?"


Elle voulait également savoir si elle avait fait du bon travail... Elle aimait quand son papa la félicitait. Puis elle le méritait amplement, elle l'avait bien foudroyé ce méchant IAI. Elle espérait bien ne plus le revoir, ça non! Elle espérait qu'il resterait jusqu'à la fin de ses jours dans sa salle à subir des expériences! Notez que le sourire habituel de Mina avait disparu.


* Et puis il y mourra! Et cela en agonisant et ce sera bien fait pour lui!*

Mina prit dans ses bras son papa et lui murmura:

" J'ai eu peur pour toi..."


On pouvait comprendre au ton de sa voix qu'elle avait été réellement touchée. Elle se demandait bien quel intérêt son papa avait à capturer cet horrible IAI! Il n'avait rien de bien spécial mis à part qu'il avait de grandes dents moches. Elle était beaucoup plus intéressante que lui et elle lui obéissait. Pourquoi s'intéressait-il toujours à d'autres IAI? C'était injuste mais elle le tolérait pour l'instant. Elle ne voulait pas fâcher son papa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuro
IAI amateur de chair fraiche
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 13/12/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 3200 yen
Don: Foudre, Feu, Glace
Arme(s): Ses crocs

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Mar 13 Jan - 13:55

Je grimaçais, en entendant cet homme me narguer. Non, je n’avais pas peur de lui, pas de lui spécialement en tout cas. Mais je n’avais pas envie de me faire capturer et j’ignorais combien d’hommes étaient avec lui en plus de ceux qui obstruaient déjà la ruelle. J’avais préféré la prudence à l’affront direct, tout simplement. Sauf que j’ai fais sans compter l’anesthésiant - car c’était bien de cela qu’il s’agissait, j’en était persuadé ! – dont les effets se faisaient de plus en plus ressentir.

Je n’étais pas au bout de mes peines que je vis surgir devant moi une gamine aux longues oreilles de lapins, je n’eu pas le temps de faire quoi que ce soit que je me pris une sacrée décharge électrique. Complètement sonné je me sentis doucement tombé vers le bas. La gamine me saisit par le bras et m’emporta avec elle dans un saut, ainsi, j’évitais une sacrée chute de plusieurs mètres de haut, évidemment mortelle pour le commun des mortels. La fillette me « posa » pour ne pas dire « jeta » par terre sans la moindre délicatesse. Bien sûr, je n’en attendais pas moins.

J’étais à présent allongé sur le sol, à peine conscient de ce qu’il se passait autour de moi. Mon corps entier était parcourut de fins éclairs bleus, mes cheveux se dressaient sur ma tête me faisant ressembler à l’un de ses chanteurs extravagants de Visual Kei. J’avais un horrible mal de crâne, ma tête tournait et tant de questions envahissaient mon esprit tandis que mes paupières s’alourdissaient et que mes efforts pour garder les yeux ouverts étaient vains.

L’homme avait dit qu’il ne me voulait aucun mal. J’avais bien du mal à le croire et puis les humains sont si sournois… Peut-être bien plus que les démons. Et puis pourquoi cette IAI prenait-elle sa défense ? Elle agissait comme un docile petit chien envers son maître. Avait-il l’intention de faire la même chose avec moi ? Sans doute… Mais je ne me laisserais pas faire, tout du moins pas sans résister ! S’il espérait pouvoir faire de moi ce qu’il voulait, il se trompait !
Mais… de quoi étaient capables ces gens pour parvenir à leurs fins ? Bizarrement, je me mis à penser à mon travail, aux dossiers qu’il me fallait classer, au coup de fil qu’il me fallait passer et à toutes ces petites banalités qui faisaient mon quotidien depuis que j’avais atterrit ici, c’est en pensant à tout cela que finalement, je perdis connaissance et sombrais dans les ténèbres…




[Fini pour moi, on continue à son réveil au coin des secrets je présume? Sven, je te laisse l'honneur d'ouvrir le sujet?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Lovick
Dirigeant énigmatique
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2008

Possession/Don du personnage
Somme: 1 000 000 yen
Don: /
Arme(s): Revolver à silencieux

MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   Mar 13 Jan - 21:34

[ D'accord avec toi, j'ouvre le sujet Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raizenworld.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la faim devient insupportable. [clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la faim devient insupportable. [clos]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la douleur devient insupportable [PV un(e) guérisseur(se) ou qui voudra bien][END]
» Quand la Faim nous retourne l'estomac
» Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia]
» Lorsque l’ennuie devient trop pesant… [PV Mimi]
» Quand la faim se fait présente... Elle seule compte !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raizen World :: Tokyo :: Les rues-
Sauter vers: